Le volontariat, et après ?

8 juin 2017Le volontariat, et après ?

GINKGO - volunteers in action

 

Depuis sa création, GINKGO défend un volontariat d’engagement !

Si sa mission est de renforcer les compétences des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire au Sud par l’envoi de volontaires, elle considère également que le volontariat est un moyen de sensibiliser celles et ceux qui s’engagent, ainsi que leur entourage, aux enjeux de la solidarité.

Vous revenez de mission et souhaitez poursuivre votre engagement ? GINKGO vous donne quelques clés pour que le volontariat à l’international ne soit pas simplement une parenthèse solidaire mais puisse représenter la première étape d’un engagement associatif plus large. Il existe en effet de nombreuses façons d’agir au service de l’intérêt général à votre échelle, au quotidien, ou de manière plus ponctuelle.

 

Après le volontariat à l’international :

le bénévolat de proximité

 

A travers la réalisation d’une mission de volontariat à l’international, nombreux sont ceux qui prennent conscience de l’importance de l’engagement et souhaitent, une fois de retour en France, s’impliquer auprès d’une association près de chez eux. En effet, le bénévolat, tout comme le volontariat, nait du désir de se mettre au service d’une cause par un engagement individuel désintéressé.

Vecteur de cohésion sociale, il progresse d’ailleurs en France depuis plusieurs années et les associations et entreprises sociales françaises sont en permanence à la recherche de personnes prêtes à s’investir pour une société plus solidaire. Si vous souhaitez vous engager, sachez que vous pouvez vous tourner vers des associations mettant en contact des bénévoles et des structures associatives pour répondre à des problématiques d’intérêt général.

Pour trouver la mission qui vous correspond :

https://www.francebenevolat.org/

http://www.tousbenevoles.org/ 

 

Bonne nouvelle pour les étudiants

 

À partir de la rentrée 2017, l’engagement associatif pourra être pris en compte dans la validation du diplôme.

Plus d’informations sur la loi Egalité et Citoyenneté : http://www.gouvernement.fr/action/la-loi-egalite-et-citoyennete

 

 

Après le service civique :

l’Institut de l’engagement

 

L’institut de l’Engagement s’adresse à celles et ceux qui ont effectué une mission de service civique et qui souhaitent continuer de bénéficier d’un accompagnement personnalisé sur leur projet d’avenir : reprise d’étude, recherche d’emploi, création d’activité.

Les jeunes accompagnés sont celles et ceux qui ont été repérés pour leur potentiel, la qualité de leur engagement et l’intérêt de leur projet d’avenir. L’Institut de l’Engagement leur apporte des outils pour révéler leurs talents et leur permet d’accéder à des formations, des emplois et des soutiens pour réaliser ce potentiel et développer leur projet.

Pour candidater : https://www.engagement.fr/

Découvrez également le témoignage de Faustine, lauréate de l’Institut de l’engagement :

“J’ai voulu reprendre mes études, postuler à un master dans le domaine de l’Économie Sociale et Solidaire. (ESS)”

http://www.ginkgo-volunteers.org/temoignage-de-faustine-laureate-de-linstitut-de-lengagement/

 

 

Donner du sens à son parcours professionnel 

 

Construire un projet professionnel dans le secteur de la solidarité internationale ou de l’économie sociale et solidaire, c’est possible. S’engager dans une démarche positive pour la société est un engagement fort qui doit se poursuivre dans le monde du travail. “Un travailleur en manque de sens, c’est comme une ferrari au feu rouge.” disait Céline Levita, coach en développement personnel, lors d’une conférence “Carrières et Sens”. Travailler au service de l’intérêt général, c’est possible !

S’engager en France

http://www.associations.gouv.fr/