Nicolas en Indonésie

5 décembre 2016Nicolas en Indonésie

Nicolas en Indonésie - Mission avec GINKGO - Volunteers in action

 

Découvrez le témoignage de Nicolas Bonin parti en mission en Indonésie ! Il apporte son soutien à une association qui oeuvre et sensibilise à l’entrepreneuriat auprès des jeunes.

 

Accueil à l’indonésienne

 

Arrivé à Jakarta le 11 novembre, les 2 heures de trajet de l’aéroport au quartier Selatan (30 km environ) vous plongent directement dans l’ambiance du légendaire « traffic Jam » de la ville. Malgré l’excitation de l’arrivée, je n’ai pu résister à sombrer dans le sommeil à mi-trajet. Heureusement, Adinda et Hidayat qui m’ont accueilli à l’aéroport, m’ont offert un bon repas Indonésien dans un petit Warung où j’ai pu faire mes premières découvertes culinaires. 

J’ai eu le temps de me reposer le premier week-end, récupérer de 6 heures de décalage horaire et découvrir mon quartier et ses environs. Le lundi matin Rob, le directeur de l’association est venu me chercher avec son chauffeur personnel. 

 

Mon nouveau quartier

 

Le quartier où je vis est plutôt calme et agréable, à l’écart des grands axes de circulation. Le confort de la chambre est correcte si vous ne vous attendez pas aux standards européens. Les habitants des chambres voisines sont très souriants, seront ravis de faire votre connaissance et de vous questionner lorsqu’ils parlent anglais. Trois semaines se sont écoulées maintenant et j’ai déjà mes petites habitudes pour manger, boire un verre ou sortir écouter de la musique live

 

Mobilité rime avec liberté

 

J’ai très vite réalisé qu’un moyen de transport (scooter) me serait très utile, car les trottoirs (lorsqu’il y en a) sont plutôt en mauvais état et malgré un bon service de moto-taxi (Go-jek et Uber), j’aime la liberté de me déplacer et de m’arrêter quand bon me semble. 

Conduire un scooter à Jakarta n’est pas une mince affaire, et je le déconseille fortement à tous ceux qui n’ont jamais conduit de motos ou scooters en ville ! D’une part, on roule à gauche, et d’autre part, vu le nuage de motos et voitures qui vous entourent, il faut s’adapter à la conduite locale. Une technique simple pour débuter est de suivre un conducteur prudent (ils ne le sont pas tous!) et de faire comme lui.  

 

L’association & l’entrepreneuriat chez les jeunes

 

Mes premiers jours dans l’association partenaire se sont très bien déroulés. L’équipe est jeune et très sympa et ils aiment beaucoup rire. Bien sûr, ne parlant pas le Bahasa, je ne comprends pas toujours pourquoi, mais l’ambiance est plutôt détendue voir parfois euphorique. Tout les employés parlent plus ou moins bien l’anglais et on arrive généralement toujours bien à communiquer. Certains le parlent d’ailleurs bien mieux que moi. Dès le deuxième jour, Résa m’a emmené dans une des écoles primaires participant au programme pour dépouiller les tirelires et ce fut une matinée intense en rires, cris et émotions !  

 

indonesia2

 

L’association travaille sur plusieurs programmes auprès des écoles et universités en Indonésie dans le but de promouvoir l’esprit entrepreneur chez les jeunes et leur apprendre les bases de la finance. Chez les petits par exemple, on leur apprend à faire de économies et à compter en leur offrant une jolie tirelire qu’ils remplissent en faisant la quête dans leur quartier. Un mois plus tard, on dépouille les tirelires et l’heureux gagnant se voit offrir un bon d’achat de 100’000 Rp (7€). Vu la valeur de la roupie indonésienne, dès 5 ans il faut être capable de compter jusqu’à 1 million!  

Au bureau, je travaille avec Joevi sur le déploiement d’office 365, Michelle pour la refonte du site internet et occasionnellement j’accompagne Rob pour des rendez-vous (chez HSBC par exemple pour le programme SMART Kids et aussi la visite d’un lycée technique pour un nouveau programme en partenariat avec CITI Bank). 

 

Rythme indonésien

 

Les week-ends, j’ai pu visiter Jakarta et même sortir de la ville et me baigner dans des cascades au milieu de la jungle avec Résa, Erika ou Arif qui se dévouent et se relayent pour m’accompagner et me guider.

La semaine dernière nous avons organisé un grand événement avec les volontaires HSBC et la presse dans une école primaire pour la promotion du programme Smart Kid qui a débuté en septembre et qui est un projet éducatif pilote avec des jeux sur tablettes Android. Les enfants adorent!

Le week-end prochain toute l’équipe participera à un lâcher de ballons pour l’inauguration des jeux grandeur nature mis en dans un parc réhabilité de la ville avec la presse et quelques membres VIP dont le gouverneur de la région. 

Déjà 18h! les mosquées se mettent à chanter annonçant le couché du soleil et laissant planer une atmosphère étrangement calme et mystérieuse dans un brouhaha de « Allaaaah Akbar » venant de toute part!