Un jour, une destination : le Maroc

29 novembre 2017Un jour, une destination : le Maroc

Découvrez le témoignage de Cécile, qui a réalisé une mission de Service Civique à Casablanca auprès d’un incubateur social et Green Tech. Elle nous fait part de son expérience, de ses appréhensions, de son quotidien sur place et de son ressenti après la mission.

 

Ta mission en quelques mots (activités quotidiennes)

J’ai effectué un Service Civique à l’International à Espace Bidaya, incubateur social et Green Tech basé à Casablanca au Maroc et membre du réseau INCO.

A Espace Bidaya, j’étais chargée de l’accompagnement des entrepreneurs sociaux. Cela signifie que j’ai pu être en contact direct avec les entrepreneurs, porteurs de projets à fort impact social et environnemental. En plus d’avoir découvert le monde de l’entrepreneuriat social et l’écosystème marocain, j’ai pu suivre de manière très régulière les projets des entrepreneurs par le biais d’entretiens individuels une à deux fois par mois en binôme avec ma collègue Jihane. Nous organisions également des formations, des séances de coaching, mentorat et ateliers de travail afin de répondre au mieux à leurs besoins. Nous assistions régulièrement à des évènements de networking. Enfin, j’ai également pu activement participer au recrutement de la 4ème promotion d’entrepreneurs, au cours de laquelle j’ai pu découvrir un dynamisme entrepreneurial d’une grande richesse et de beaux projets qui rendront le Maroc encore plus agréable à vivre !

Pourquoi cet engagement ?

D’une part, c’est un engagement de cœur que je voulais vivre au Maroc. Très attirée par les pays arabes, et notamment du Maghreb, fascinée par leur complexité, mes origines m’y ont ramenée naturellement.

D’autre part, j’ai à cœur de découvrir l’étendue du monde de la coopération internationale.  Je suis en début de carrière et l’entrepreneuriat social était encore trop méconnu pour moi. J’ai donc fait d’une pierre, deux coups : aller à la rencontre de personnes passionnées qui œuvrent à répondre aux problématiques sociales et environnementales de la société dans laquelle ils vivent tout en découvrant ce fascinant pays qu’est le Maroc, par l’angle de l’économie sociale et solidaire notamment.

Petite anecdote dans ta vie quotidienne ?

Parmi les mille et une anecdotes quotidiennes (car le Maroc est rythmé de scènes de vie très spécifiques), je dirais : l’importance du sourire. Tous les matins, je croisais un gardien à l’angle de ma rue. Nous avons mis plusieurs semaines à nous remarquer, puis à nous saluer. Grâce à de vrais sourires, il m’a « adoptée » et c’est lui qui se mettait en travers de la route chaque matin pour m’arrêter un taxi afin que je puisse aller au travail.

Ton ressenti à l’instant T de la mission, et tes perspectives d’évolution.

La mission est terminée depuis maintenant 3 mois, mais elle reste une étape singulière dans ma vie qui m’a façonnée pour l’avenir, tant au niveau personnel que professionnel.

Au niveau professionnel, je sais que l’on m’aurait difficilement confié, ailleurs, les missions que j’ai eues au Maroc. J’ai ressenti de la confiance en mes capacités et j’ai été portée par une belle équipe. Cela m’a permis, suite à cette mission, d’accéder à une structure française qui m’intéressait depuis la fin de mes études. Je suis aujourd’hui à l’aise dans mes missions et dans la priorisation des activités.

Au niveau personnel, c’est un projet que j’ai réalisé seule. Je peux désormais dire que j’ai un lien de cœur avec ce pays, et cela n’a pas de prix de se retourner sur une belle expérience.

Tes éventuels conseils aux personnes qui souhaitent s’engager dans le volontariat.

Je pense qu’il faut y aller avec un esprit de découverte. Essayer de calquer ses habitudes ou ses codes est chose vaine. L’étranger n’est pas un départ à zéro, il ne faut pas se méprendre, on ne change pas ses habitudes du tout au tout mais c’est un émerveillement quotidien. Je conseillerais donc de prendre toutes les nouveautés avec l’esprit ouvert, en les questionnant sans les juger autant qu’on le peut. Et surtout, se dire qu’en revenant, un lien indéfectible nous ramène au pays où l’on a effectué notre volontariat tant l’expérience est intense.  

 

Si vous aussi, vous souhaitez vous engager dans une mission de volontariat, vous pouvez consulter nos offres ici. L’équipe de GINKGO vous accompagne dans votre démarche.