28 mai 2018Un jour, une destination : Pérou

Découvrez Loréna en mission dans le foyer Hogar Luz Vida y Amor de personnes âgées , au Pérou.

  • Pourquoi cet engagement ?

Avec ma famille, lorsque j’étais enfant, j’ai beaucoup voyagé et c’est comme ça que j’ai attrapé le virus du voyage. En parallèle, j’ai développé une conscience et des valeurs qui m’ont fait décider que je voyagerai de manière respectueuse dans un pays, que j’essaierai de m’y intégrer et surtout j’y apporterai un soutien et participerai à son développement.

Fraîchement diplômée, j’avais l’envie et le besoin de m’évader de mon quotidien français mais mes moyens financiers ne me permettaient pas de rester plusieurs mois à l’étranger par mes propres moyens. Ainsi, l’option d’un Service Civique encadré et indemnisé qui a pour but de participer non seulement au développement du pays mais aussi au développement personnel et professionnel du volontaire fût une parfaite opportunité.

Ayant beaucoup entendu parler du Pérou dans mon entourage, j’ai recherché des missions dans ce pays et j’ai trouvé cette mission dans un foyer. Cet établissement accueille des personnes âgées dépendantes d’une part et des enfants retirés à leur famille d’autre part. C’est une mission qui correspond bien à mes compétences, mon expérience et mes connaissances.

  • Ta mission en quelques mots

Ma mission est la suivante : animation dans un foyer de vie de personnes âgées et dans un foyer d’enfants en danger.  Mon rôle consiste à aider les sœurs et le personnel pour les activités quotidiennes comme les repas mais aussi de participer à l’animation des anciens et des enfants.  A ce titre, je propose chaque jour des activités ludiques, créatives, sportives, sensorielles au sein du foyer de vie des enfants et des anciens. J’essaie de décorer et d’apporter un peu couleur et de gaieté au sein des deux foyers de vies. J’utilise aussi mes qualités de psychomotricienne et propose des thérapies psychomotrices à médiation toucher thérapeutique aux personnes âgées. Les journées se suivent et ne se ressemblent pas. Elles sont remplies d’affection, de rire et de reconnaissance, et m’enrichissent chaque jour un peu plus.

  • As-tu rencontré des difficultés ?

J’ai rencontré diverses difficultés qui font partie de l’expérience, elles m’ont nourrie et m’ont permis de me dépasser.

Les difficultés principales lorsque je suis arrivée a été les conditions des enfants et des personnes âgées, le manque de moyen, de personnel et d’organisation.

L’écart entre les pratiques des professionnels que j’ai pu côtoyer en France et celle des sœurs est énorme. Le défi a été de m’adapter et de m’intégrer sans baisser les bras ni accepter des pratiques que je peux considérer comme maltraitantes.

  • Ton ressenti à l’instant T de la mission, et tes perspectives d’évolution

Ma mission est sur sa fin. Je ressens beaucoup de tristesse à l’idée de partir car je me suis épanouie tant personnellement que professionnellement dans cette vie péruvienne. Je me suis beaucoup attachée à mes collègues, aux sœurs, aux enfants et aux personnes âgées. Mais j’y reviendrai un jour ou l’autre.

Aujourd’hui, j’ai pour projet de faire un Master International en Psychomotricité et de me former à la solidarité internationale. L’idée un peu folle, est à terme, de créer une ONG qui vienne en aide à tout type de structures s’occupant d’enfants, de personnes âgées ou porteuses de handicap, autour de la réflexion sur l’organisation, le travail effectué et les pratiques employées.

  • As-tu une anecdote à nous partager ?

La première est une conversation avec la sœur en charge des différentes institutions colombiennes et péruviennes de la congrégation. Cette sœur avait suscité mon admiration lors de sa visite en novembre. Je l’avais trouvée douce, ouverte, à l’écoute, professionnelle et pertinente dans sa manière d’être et dans les conseils et idées qu’elle soumettait. Elle m’appelle pour me souhaiter une bonne année et me dit que je suis la seule volontaire dont elle se rappelle autant et à qui elle pense régulièrement. Elle me dit que mon énergie, mon sourire et ma motivation l’ont marquée et m’invite à venir en Colombie pour voir l’orphelinat là-bas, échanger avec l’équipe et voir une organisation différente. Je vais donc visiter cet orphelinat le mois prochain.

La deuxième est un échange avec une des personnes âgées. C’est une mamie dépressive et repliée sur elle- même qui n’accepte rien, ni même venir manger dans la salle à manger. Une fois ou deux, j’ai réussi à lui proposer un massage des mains, mais elle disait qu’elle ne pouvait pas me payer. Je répondais chaque fois que je souhaitais qu’elle me paye en sourires. Ce jour-là, elle était souriante et de bonne humeur, je vais donc la voir et la remercie sincèrement et joyeusement de m’avoir payé. Elle me répond alors « Toi, je t’aime » et me prend dans ses bras.

La dernière date d’hier soir où je m’occupe exceptionnellement des enfants jusqu’à leur coucher car les sœurs étaient sorties. Après toute la préparation au coucher, les enfants profitent de l’ambiance bonne enfant qui règne et l’une d’entre elle veut me faire une coiffure. Je la laisse prendre ce dont elle a besoin et commencer à me coiffer, quand tout un coup on entend la sœur arriver. La petite me laisse le chouchou au-dessus de la tête et le peigne accroché dans mes cheveux afin de courir le plus rapidement possible dans son lit et me laisse accueillir la sœur en toute crédibilité. Fou rire général gratuit !

  • Tes éventuels conseils aux personnes qui souhaitent s’engager dans le volontariat

Mon conseil pour réussir sa mission de volontariat c’est d’effacer ses préjugés et normes personnelles afin de s’adapter à une autre réalité. Au sein de cette nouvelle réalité, il faut s’investir tant personnellement que professionnellement, avoir l’idée de vivre pleinement cette expérience humaine. Je pense important de saisir l’opportunité d’intégrer la culture et les habitudes locales. En apprenant sur les autres on en apprend d’autant plus sur soi.

D’un autre côté le conseil c’est d’oser professionnellement, oser proposer des choses, des initiatives, des projets etc.  C’est une opportunité unique pour s’exprimer, se développer et s’épanouir dans son travail.

Venez avec le plus de liberté et d’ouverture d’esprit possible, sans oublier d’arriver avec le plein d’énergie et de motivation pour donner le meilleure de vous-même !

Si vous aussi, vous souhaitez vous engager dans une mission de volontariat, vous pouvez consulter nos offres ici. L’équipe de GINKGO vous accompagne dans votre démarche.